La Micro Cie, c'est quoi ? Et c'est qui?

     Anna Idatte et Solène Lacaille se rencontrent en 2017 lors du Be Clown Asian Project : six mois à la découverte du clown, à sillonner les routes du Laos et du Vietnam pour jouer.

 

     A leur retour, elles fondent la Micro Cie. Avec leurs outils, le cirque, le clown, la musique et la danse, elles montent deux créations “express” : La Friture (solo pour clown à vélo) et Car les oiseaux (trio de cirque poétique musical et dansé). Après deux ans de travail, de recherches et de confrontations au public naît le premier solo à deux voix de Solène Lacaille Il y a des choses que j’aurai aimé te dire, cirque conté et dansé autour d’un mât chinois.

 

     En 2019 commence le laboratoire Les cris de la Meuleuse qui intègre Laure Clapies à la compagnie dans une joyeuse rencontre d’idées, de corps, de voix et d’instruments. De ces résidences expérimentales naît l’entresort à javel Chlore Clear +, duo de Laure Clapies et Anna Idatte. Une forme plus longue est en cours de création.

 

     Fin 2019 démarre également l’écriture du nouveau solo théâtral et musical Olga de Anna Idatte, dont la sortie est prévue fin 2021. 

 

     La compagnie, créée en 2018, est basée à Arles (Bouche du Rhône) et à Grenoble (Isère).

Les artistes

Anna Idatte

Théâtre, clown, musique 

(alto, clarinette, piano, chant, accordéon, violoncelle)

     Parachutée dans la grisaille lorraine un soir de novembre, Anna 

s'empare rapidement d'un alto et à expérimenter ses grincements pour le 

plus grand bonheur de ses sœurs. Son bac théâtre en poche, elle entre en 

fac de lettres et en ressort trois semaines plus tard avec une certitude : la 

suite se passera sur scène. Elle part à la découverte de Nantes et y 

perfectionne son jeu au sein de plusieurs compagnies : cie Au Paradis 

Toujours plus vite. cie Je Reste, Météore Plateforme Chorégraphie..., tout 

en consacrant son temps libre à se former de façon autodidacte à une 

panoplie d'instruments qu'elle pratique notamment au sein du groupe Fogao.

 

     En 2017, elle part sillonner les routes d'Asie à vélo avec la compagnie 

Be Clown pour une tournée de 6 mois où elle met à profit toutes ses 

compétences. De retour en France, elle crée la Micro Cie, axe son travail 

sur le clown, l'absurde et le mouvement et passe par Toulouse pour suivre une formation au théâtre Le Ring.

 

     Elle pose finalement ses valises à Arles et y ancre sa compagnie, son

orchestre personnel, ses pinceaux et sa boîte à outils. Elle intègre la cie Ilotopie, crée le trio de musique Crevettes et fait naître de solides partenariats qui lui permettent de porter toujours plus de projets.

Solène Biriotti

Cirque (mât chinois), acrodanse, clown,

musique (clarinette, chant)

     Bercée par la douce mélodie des klaxonnes de l'Est parisien, Solène quitte finalement la capitale et part traîner ses godasses à l'école des Beaux Arts de Marseille. Les mains dans la matière, elle joue des formes, des couleurs, des tailles et des grandeurs avant de prendre conscience qu'elle a aussi un corps pour raconter des choses. Ce corps devient alors essentiel à son travail.

 

     En 2012, elle abandonne la chaleur du sud pour se catapulter dans le froid lillois et entre au Centre régional des arts du cirque de Lomme où elle apprend à grimper sur un poteau appelé communément ''mât chinois''. Attirée par les approches et esthétiques multipolymorphiques, elle ne peut résister à piocher dans toutes formes d'expressions artistiques pour nourrir sa chair et son imaginaire. Autant que possible, elle danse, lit, clown, musique, écrit, cherche, trouve, essaye, se perd et recommence. En 2018, elle crée la Micro Cie. 



Laure Clapies

Cirque (équilibre, corde lisse), acrodanse,

théâtre physique, musique (flûte traversière, chant) 

  Née de la rencontre fortuite de 2 carnavaleux.ses dans une centrale nucléaire dunkerquoise, Laure a toujours été attirée par les pôles et leur contraire. Son walkman en poche - qu'elle rebaptisera plus tard walkwoman, elle fusionne avec les années 2000 en libérant son énergie entre cours de hip hop et classes de flûte traversière. Electron.e libre, il lui faudra tout de même 10/2 ans dans le réacteur des études littéraires pour fissioner définitivement et trouver son noyau : le cirque.

 

      Là encore, la particule reste mouvante : de technicienne lumière à chargée de diffusion, de Galapiat Cirque à CirkVost, du trapèze volant au Bateau Atelier, de la transformation sociale de l'Escargot Migrateur à Barcelone, elle se stabilise finalement principalement sur la corde lisse ... puis opte pour les équilibres et l'acrodanse en  2 x 1 3ème année à la Flic de Turin. La chimie opère et elle en sort avec le Collettivo Azar + interprète chez L'Éolienne. C'est là qu'elle entre en collision avec la Micro Cie et que la réaction a lieu spontanément, pour le meilleur ou pour le pire. 


Elles ont fait partie de la Micro Cie

Manon Poirier

Olivia Lapourré

Latifeh Hadji